CRITIQUE DRAMATIQUE


CRITIQUE DRAMATIQUE
CRITIQUE DRAMATIQUE

CRITIQUE DRAMATIQUE

La soirée théâtrale où une compagnie dramatique, ou un théâtre, invite les critiques professionnels à assister à la première représentation privée est nommée la «générale». Le jour précédent, c’était la «couturière», le suivant sera la «première».

De cette visite des critiques, si difficile à obtenir (les critiques doivent voir tant de spectacles, parfois le même jour!), les artistes et le directeur de la salle attendent soit une publicité pour l’œuvre, soit une réflexion sur le spectacle qui leur a été présenté. L’audience du journal fonde l’autorité de son critique attitré. Le Figaro et Le Monde , en une orchestration parfaite, s’opposent sur presque tous les points sauf sur un: ils s’adressent au public potentiel du théâtre à Paris. Est aussi très attendue la critique des hebdomadaires: le temps accordé à une réflexion supplémentaire semble autoriser davantage les opinions et les sentiments. La critique mensuelle présente une vision assez cohérente des spectacles, souvent en accord avec les options sociales de ce mensuel. Les émissions critiques sont rares à la radio ou à la télévision; celle qui a pour titre «Le Masque et la Plume» a été très suivie. Parmi les revues spécialisées, notons l’importance de Théâtre populaire et de Travail théâtral , deux publications qui, sous l’influence de Bernard Dort, ont développé une réflexion sur le théâtre où l’expérience de Vilar, l’influence de Brecht et du Berliner Ensemble ont eu une part importante.

La critique a ses codes, ses principes, ses modes, ses factions, ses divisions; on la rend souvent responsable de tout: pourtant, certaines carrières théâtrales se font sans elle et elle ne suffit pas à assurer la survie de tel spectacle qu’elle avait vanté. Le développement des troupes subventionnées et de l’aide accordée par l’État a donné à la critique une influence nouvelle en se faisant parfois entendre au profit des uns ou des autres. Mais la critique «brillante» a perdu beaucoup de son audience. Certains critiques se sont présentés comme les gardiens du «bon théâtre». Depuis le XIXe siècle, après Francisque Sarcey, quelques autres ont donné leurs impressions sur les pièces, les acteurs, les réalisations. Le critique se présentait comme un spectateur moyen, doué d’un flair particulier lui permettant d’attirer le public; c’était une critique à l’italienne comme le théâtre du même nom, exemplaire et légère: les mots d’auteur fusaient des deux côtés de la rampe. On ne négligeait pas les anecdotes qui révélaient une complicité savante entre le théâtre et le monde. Cette critique dont on a encore des échos dans les villes de province pourvues d’un opéra tend à disparaître. La transformation capitale a suivi le passage de la création littéraire dramatique à la création scénique. De même, le public s’est multiplié en dehors des voies de la critique antérieure, ce qui a justifié une organisation différente des rapports entre théâtre et spectateurs. Il est vrai que la critique s’est récemment coupée en deux en poursuivant sur un autre mode: la polémique critique. Certains, pourtant, ont abandonné l’anecdote avec une volonté nouvelle d’informer et d’affirmer leur liberté d’esprit. La découverte de talents neufs est difficile. Ces dernières années, la grande presse a, avec un noble retard et un même entrain, porté aux nues ce qu’elle avait brûlé peu d’années auparavant: l’avant-garde des années 1950, le théâtre populaire, Brecht. L’activité critique, qui s’est affirmée depuis quelques années comme essentielle à l’activité créatrice dans d’autres domaines artistiques, semble éprouver des difficultés à se définir dans l’évolution du théâtre auquel elle appartient et dans celle du public, à l’éducation duquel elle est essentielle. Intérieure et extérieure au fait théâtral, son rôle, certes, est difficile.

La compréhension remplace désormais chez les critiques la verve; c’est que le sérieux a remplacé l’humeur journalistique. La franchise ne leur fait pas défaut et l’endurance aux répétitions du métier est digne d’éloges. La critique est un jeu, une tentative de classement des œuvres. Les dix années écoulées ont plus secoué le théâtre que plusieurs générations de critiques. Alors qu’on revient partout à la cérémonie, on récuse au théâtre le rituel du critique. Mais qui donc oserait écrire, à l’intention de tous, public, critique et gens de théâtre, le traité essentiel du bon usage de la critique?

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Critique Dramatique — Pour les articles homonymes, voir Critique. La critique dramatique est une activité qui consiste à émettre et à diffuser largement une analyse sur des œuvres théâtrales. La personne qui exerce ce type de critique est appelé un critique dramatique …   Wikipédia en Français

  • Critique dramatique — Pour les articles homonymes, voir Critique. La critique dramatique est une activité qui consiste à émettre et à diffuser largement une analyse sur des œuvres théâtrales. La personne qui exerce ce type de critique est appelé un critique dramatique …   Wikipédia en Français

  • dramatique — [ dramatik ] adj. et n. f. • v. 1378, rare av. mil. XVIIe; dramique, 1775; bas lat. dramaticus, o. gr. 1 ♦ (Épithète seult) Didact. Destiné au théâtre, en parlant d un ouvrage littéraire; relatif aux ouvrages de théâtre. ⇒ théâtral. Œuvre, poème… …   Encyclopédie Universelle

  • critique — 1. critique [ kritik ] adj. • cretique 1372; bas lat. criticus, gr. kritikos, de krinein « juger comme décisif »; cf. crise 1 ♦ Méd. Qui a rapport à une crise; qui décide de l issue d une maladie. Jour, phase critique. La période critique de l… …   Encyclopédie Universelle

  • DRAMATIQUE — adj. des deux genres Qui appartient ou Qui est propre aux ouvrages composés en vue du théâtre. Poème dramatique, ouvrage dramatique. Composition dramatique. Le genre dramatique. L’art dramatique. Style, poésie dramatique. On l’applique, dans un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Critique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Critique peut se référer à : la critique, l art de juger les œuvres de l esprit ; une critique, dans la presse écrite, article rédigé par un… …   Wikipédia en Français

  • CRITIQUE — adj. des deux genres T. de Médecine Qui annonce une crise, qui a rapport à la crise. Phénomènes critiques. Signes critiques. Jour critique, Jour où il arrive ordinairement quelque crise, dans certaines maladies. Le septième et le neuvième sont… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Critique musicale — Pour les articles homonymes, voir Critique. La critique musicale est l activité qui consiste à émettre et à diffuser largement un avis sur des œuvres musicales. La personne qui exerce la critique musicale est appelé critique musical. La critique… …   Wikipédia en Français

  • Prix du Syndicat de la critique : meilleur livre sur le théâtre — Prix du meilleur livre sur le théâtre du Syndicat de la critique Palmarès 1977/1978 : Mettre en scène au présent de Raymonde Temkine, Éditions La Cité/L Âge d Homme 1978/1979 : Panorama du théâtre au XXe siècle de Paul Louis Mignon,… …   Wikipédia en Français

  • Prix du meilleur livre sur le théâtre du Syndicat de la critique — Le Prix du meilleur livre sur le théâtre du Syndicat de la critique est une distinction artistique française récompensant les meilleurs ouvrages sur le théâtre de l année. Palmarès 1977/1978 : Mettre en scène au présent de Raymonde Temkine,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.